Pim Pam Poum

ithaque- jeux à boire

Note des lecteurs

  • Catégorie : Jeux d'ambiance
  • Durée : Indéfinie
  • Joueurs : Dès 3 joueurs
  • A partir de : 16 ans
  • Prix moyen : ?
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

Le jeu du Pim Pam Poum

Le jeu du pim pam poum est très simple mais aussi très fun et peut être un jeu très rythmé (tout dépend de la réactivité des joueurs).

Il n’y a besoin d’aucun matériel, ce jeu peut donc se faire dans toutes les soirées quel qu’elles soient alors n’attendez plus.

 

ATTENTION, L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

    MATÉRIEL NÉCESSAIRE:

    Aucun.

    DISPOSITION INITIALE DU JEU:

    Positionnez-vous en cercle.

    BUT DU JEU:

    Être réactif et ne pas se tromper en enchaînant les mots « pim », « pam » et « poum ».

    DÉROULEMENT:

    Le jeu se déroule dans le sens horaire. Un joueur doit être désigné pour commencer la partie.

    Le premier joueur doit dire « pim », le second joueur doit dire « pam » et quant au troisième, il doit dire « poum » tout en montrant une personne du doigt. C’est alors que la personne montrée du doigt, doit à nouveau dire « pim » puis le joueur suivant « pam » et celui d’après « poum » (toujours en désignant quelqu’un avec son doigt). Le jeu continue ainsi jusqu’à ce qu’une personne fasse une erreur lesquelles sont citées ci-dessous:

     

    – Il faut boire lorsqu’on se trompe.

    – Il faut boire lorsqu’on montre du doigt une personne alors qu’il ne fallait pas.

    – Il faut boire lorsqu’on oublie de pointer du doigt une personne à « poum ».

    – Si l’hésitation est trop longue, il faut boire.

     

    Lorsque une personne fait une erreur, la personne boit et cette même personne doit recommencer le jeu en disant « pim ».

     

    Les « pim », « pam » et « poum » doivent être enchaînés de manière assez rapide afin de donner du rythme au jeu.

     

    ATTENTION, L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

    Ecrire un commentaire