7-14-21

ithaque- jeux à boire

Note des lecteurs

  • Catégorie : Jeux d'ambiance
  • Durée : 10-15 minutes
  • Joueurs : Dès 2 joueurs
  • A partir de : 16 ans
  • Prix moyen : ?
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

Le jeu du 7-14-21

Le jeu du 7-14-21 se joue dans un bar à l’aide de 3 dés. Ce jeu est plutôt déplaisant lorsque le sort s’acharne sur une personne, croisez donc les doigts pour ne pas atteindre le vingt-et-unième un.

Une petite envie d’esquiver de payer des consommations tout en essayant d’en boire. Ce jeu vous plaira à coup sûr! Excepté… si le sort s’acharne sur vous!

ATTENTION, L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

    MATÉRIEL NÉCESSAIRE:

    Trois dés.

     

    DISPOSITION INITIALE DU JEU:

    Disposez les dés sur un support à la vue de tout le monde.

     

    BUT DU JEU:

    Ne pas être celui qui sortira le vingt-et-unième « 1 ».

     

    DÉROULEMENT:

    Le jeu se déroule dans le sens horaire. Le joueur qui commence lance les trois dés et comptabilise le nombre de « 1 » lors de son jet. Si celui-ci obtient au moins un « 1 », il doit réitérer le jet et additionner le nombre de nouveau « 1 » sortant avec ceux précédemment sortis. Lorsque ce joueur ne fait plus apparaître de « 1 », il passe les dés à son voisin de droite qui les lance à son tour. S’il obtient un/des « 1 », il les additionne au total autrement il passe les dés et ainsi de suite.

     

    Les étapes amusantes du jeu:

    – La personne qui sort le septième « 1 », doit commander un verre peut importe le contenu.

    – La personne qui sort le quatorzième « 1 » doit quand à lui le boire.

    – Enfin celui qui sort le vingt-et-unième « 1 » doit quant à lui payer le verre; à moins que celui qui devait boire le verre ne l’ai pas bu avant que le vingt-et-unième « 1 » ne sorte, dans ce cas là, celui qui boit le verre doit également le payer.

    ATTENTION, L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

    Ecrire un commentaire