Archipelago

Archipelago

Note de la rédaction

Note des lecteurs

  • Catégorie : Jeux de gestion
  • Durée : 90 minutes environ
  • Joueurs : De 2 à 5 joueurs
  • A partir de : 14 ans
  • Prix moyen : 60 €
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

ARCHIPELAGO : BIENVENU DANS LE NOUVEAU MONDE !

Dans Archipelago, jeu de stratégie/gestion « semi-coopératif », vous incarnez le dirigeant d’une expédition de colonisation. Vous et vos rivaux allez découvrir un sublime archipel (qui change à chaque partie !) et mettre au travail ces feignants d’autochtones afin de vous enrichir et devenir le plus influent de l’archipel ainsi qu’auprès de l’ancien continent.

Archipelago est très complet et vous demandera à la fois, de développer votre colonie (argent, ressources naturelles, nombre de travailleurs…) et de gérer le ressenti des populations locales pour éviter la rébellion (d’où le semi-coopératif, puisque si une rébellion éclate tout le monde perd).

  • Gameplay varié
  • De toute beauté
  • Durée des parties adaptable
  • Aides de jeux et pictogrammes facilitent la mémorisation des règles
  • Peu d’interactions réelles entre joueur
  • Beaucoup de règles
  • Auteur : Christophe Boelinger
  • Graphisme : Chris Quilliams, Ismaël, Vincent Boulanger
  • Éditeur : Ludically

LE GAMEPLAY :

Dans Archipelago, chaque tour de jeux est composé de 5 phases :

– Effet de population : en fonction de la situation sur le jeu, les ressentis des populations locales vont évoluer. Généralement, les autochtones vont donc devenir plus énervés contre vous (les colonisateurs) et il va donc falloir compenser en achetant de nouveaux travailleurs ou en utilisant des cartes progrès pour réduire le nombre de rebelles.

– Détermination du premier joueur : le premier joueur a des avantages pour presque toutes les autres phases. Etre le premier joueur est donc intéressant. Mais attention, tout ce que vous misez est enlevé (oui, même si vous n’êtes pas celui qui a misé le plus), et c’est celui qui mise le plus qui détermine l’ordre de jeu comme il le souhaite.

– Crises de l’archipel : Les crises surviennent à l’intérieur de l’archipel et/ou à l’extérieur. A l’intérieur, vos travailleurs (esclaves en réalité…) se rebellent et ne travailleront pas à ce tour si vous ne payez pas les ressources demandées. A l’extérieur, vous devez envoyer des ressources de toute urgence au continent. Cette phase est la partie semi-coopérative du jeu, le dialogue entre les joueurs est important.

– Actions des joueurs : Chaque joueur a entre 3 ou 5 actions. Les joueurs vont effectuer l’un après l’autre l’une des 16 actions disponibles (récolte de ressources, construction, découverte d’un hexagone…) jusqu’au nombre requis d’actions, c’est la phase de gestion du jeu. C’est aussi durant cette phase que les joueurs peuvent utiliser les cartes progrès.

– Achat de carte progrès : Les cartes progrès sont des bonus qui accordent des avantages. Le premier joueur choisit en premier l’un des bonus disponibles puis les autres choisissent à leur tour. Mais ce n’est pas parce que vous avez acheté la carte que vous êtes le seul à pouvoir l’utiliser.

 L’UNIVERS DU JEU :

Le jeu est de toute beauté ! Commençons par le plateau qui est composé de plusieurs « hexagones » que vous devez faire concorder à 3 niveaux (eau, plaine et montagne) pour pouvoir les poser. De plus chaque tuile est unique, en plus d’être en fausse perspective, chacune d’elles présente de petites anecdotes (Sur une des tuiles, on y aperçoit des surfeurs indiens. Sur d’autres, on y voit un enfant jouant au cerf-volant ou encore une baleine sortant de l’eau pour respirer…) qui rajoute beaucoup de charme au plateau de jeu.Archipelago

Archipelago matériels

Les illustrations des cartes, les règles et la boîte sont très travaillées et correspondent parfaitement à leur titre et leur utilité.

Bref on s’y croirait, il ne vous reste qu’à jouer avec un chapeau de pirate et un cache œil et vous faite partie de la compagnie des indes du 17e siècle ;).

STRATÉGIE :

strat_4-150x56

Le hasard n’ayant que peu d’impact sur le jeu, la stratégie devient donc un élément primordial pour gagner (et on aime ça !). L’important est d’être le meilleur pour chacun des objectifs que vous connaissez ou pensez deviner, car il y a un objectif commun (que tout le monde connait) et des objectifs par joueur (mais pour lesquels tout le monde participe). Puisque uniquement les 3 meilleurs pour chaque objectif gagnent des points de victoire, il vaut mieux s’assurer d’être sur le podium pour plusieurs objectifs que de se focaliser sur un seul.

L’argent a aussi une grande importance, pensez donc  à en récolter à chaque tour (la combinaison port, poisson et ananas est la plus rentable). L’ordre de jeu se défini par une mise cachée et être le premier joueur vous permettra de construire les bâtiments que vous voulez, de faire des échanges et d’acheter des cartes évolution intéressantes.

En gros il vous faudra bien gérer votre argent, choisir les bonnes actions (puisque vous n’avez que 3 à 5 actions par tour et que vous avez 16 possibilités différentes), éviter de fâcher les autochtones et penser à remplir les objectifs.

HASARD :

hasard_4-150x56

Le hasard a un impact très limité sur Archipelago, car presque toutes les actions peuvent être anticipées. Il n’y a pas de dés, l’ordre du jeu se définit à chaque tour en misant, les cartes bonus qui tombent et les actions à réaliser sont les mêmes pour tous.

Un seul événement se prévoit difficilement : le ressenti des populations locales. Cette étape qui survient à chaque tour (et qui fait parfois grave ch***) peut entraîner la fin du jeu prématurément.

C’est l’élément semi-coopératif du jeu. S’occuper de limiter le nombre de rebelles intéresse tous les joueurs mais ne va ralentir le développement que du ou des joueurs qui s’en inquiètent. Bref limiter la rébellion est souvent fait en dernier recours pour éviter que tous les joueurs ne perdent, car personne ne veut limiter son développement pour avantager les autres.

PRISE EN MAIN :

prisemain_4-150x56

Archipelago s’adresse à des initiés des jeux de plateau, le problème d’avoir autant d’actions possibles est que l’apprentissage des mécanismes, des possibilités, des combinaisons peut être long.

En effet avant de maîtriser la subtilité des objectifs (condition de victoire et fin de partie) court, moyen et long terme, l’importance d’être premier joueur et son système de détermination, l’impact de la population sur l’archipel, comment équilibrer entre crises et développement, l’utilité de chacune des 16 actions possibles, l’utilité de chacune des cartes progrès… etc, il vous faudra lire une ou deux fois les règles et vous y référer plusieurs fois au cours de vos parties. C’est surtout à ce moment là que vous allez développer votre stratégie et voir toutes les subtilités du jeu.

Mais c’est aussi ce qui fait la richesse du jeu et son intérêt (à l’instar d’un jeu de rôle par exemple).

DURÉE DE VIE :

duree_4-150x56

Bref vous l’aurez compris Archipelago est un jeu très intéressant qui vous obligera à vous adapter, à vous développer en tentant de découvrir les objectifs des autres tout en réalisant le votre et en prenant en compte la possible rébellion des populations de l’archipel.

Il y a tellement d’options possibles que pour les maîtriser toutes, vous pourrez jouer un bon nombre de parties. De plus le plateau de jeu change à chaque partie et selon le nombre de joueurs et les objectifs, les parties durent entre 1h et 4h. Il va donc vous falloir y jouer un certain nombre de parties pour maîtriser le jeu 😉 .

CONCLUSION :

Archipelago est un jeu très complet et très beau, il s’adresse plutôt à un public d’habitué du fait de ces nombreuses règles et mécanismes. Le coté gestion et découverte de l’archipel sont un vrai plaisir, en revanche, la partie semi-coopérative peut être rébarbative. En effet, outre le fait qu’il y est 2 objectifs spécifiques par rapport au ressenti des populations locales, le peuple de l’archipel peut se rebeller facilement et mettre fin à la partie de façon prématurée (assez frustrant après 1h30 de jeu…).

Icon_enthousiaste

AMBIANCE FÊTARDE : NON

Non, il n’y a rien dans ce jeu qui peut créer ce genre d’ambiance.

icon_complexe

AMBIANCE COMPLEXE : OUI

Plusieurs actions, mécanismes de jeu sont présents, qui se combinent entre eux et avec les objectifs connus et non connus. Tout cela multiplie les possibilités et en font un jeu qui est complexe pour le maîtriser.

icon_familial

AMBIANCE FAMILIALE : PEUT ÊTRE

En famille, oui, si vous êtes une famille très habituée aux jeux de société sinon redirigez-vous vers d’autres jeux plus simples pour les ados.

icon_social

AMBIANCE SOCIALE : NON

Ce n’est pas l’objectif recherché dans ce jeu. On est plus dans la confrontation.

icon_strategique

AMBIANCE STRATÉGIQUE : OUI

Il faut être réfléchi et tactique, analyser, estimer et agir en conséquence. Donc oui, il est fait pour vous si vous recherchez ce genre d’ambiance.

icon_detendu

AMBIANCE DÉTENDUE : NON

Pas spécialement. Disons que ce n’est pas avec ce jeu qu’on va se calmer les nerfs surtout s’il y a une rébellion qui vient gâcher nos magnifiques plans.

Ici vous pourrez lire et télécharger les règles d’Archipelago. Archipelago Regles FR

Ecrire un commentaire